Les Distorsions de l'Esprit et du Cerveau. [DEC].

Venez découvrir les secrets cachés de vos rêves ainsi que des expériences oniriques des plus fascinantes ! Partagez vos expériences avec nous !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Derniers sujets
» Mon premier somnambulisme
Mar 14 Aoû - 22:01 par Gre-

» Mon deuxième somnambulisme
Sam 11 Aoû - 23:26 par Cremy92

» Présentation de Cremy92
Ven 10 Aoû - 15:54 par Gre-

» Mes terreurs nocturnes
Jeu 9 Aoû - 21:21 par Gre-

» Présentation de kmi-
Jeu 9 Aoû - 20:28 par Gre-

» Premier rêve ordinaire - LeDucDesRêves
Dim 8 Avr - 19:57 par Gre-

» Présentations De LumérosBlack
Lun 26 Fév - 19:52 par Gre-

» Règlement à signer.
Lun 26 Fév - 17:03 par Lumerosblack

» Paralysie du sommeil et hallucination érotique.
Sam 24 Fév - 8:08 par Aleex.


Partagez | 
 

 PS - Démon.

Aller en bas 
AuteurMessage
Pluton_Nium
Admin
Admin
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 25
Localisation : Pluton.

MessageSujet: PS - Démon.   Dim 18 Fév - 12:40

Bonjour/Bonsoir à toutes et à tous.

Je me permets de poster dans cette section afin de vous partager une expérience onirique que j'ai vécue, celle de la Paralysie du Sommeil.

Dans ce post, je vais d'abord vous exposer ma PS puis une brève explication.

Paralysie du Sommeil.

- Et si, je dormais sur le dos ?
C'est la dernière pensée qui m'a traversée l'esprit avant de m'abandonner dans les bras de Morphée.
J'ouvre les yeux. Me voilà dans Monde parallèle des rêves mais je ne le sais pas encore...
Je suis dans ma chambre, assise confortablement sur la couette de mon lit, mes deux coussins me servant de dossier pour soulager mon dos. Il fait sombre. La lumière naturelle de la Lune n'est pas présente comme elle le devrait pourtant. Cela ne me dérange pas plus que cela car je suis quelque peu éclairée par l'écran de mon ordinateur portable allumé, posé lui aussi sur mon lit face à moi, devant mes jambes croisées.
J'envoie des messages à certain(e)s ami(e)s que je connais à distance. Soudain, la page change et fait apparaître une plateforme de chat virtuel sur laquelle j'ai l'occasion d'y aller souvent. Je discute avec mon ami québécois que je surnomme Gre' car il adore les grenouilles et que, la première fois que j'ai fait sa rencontre, il se nommait Grenouille. Je suis contente et en même temps, rassurée de sa présence même s'il vit à des kilomètres de moi. Soudain, mes membres deviennent lourds et se mettent à gonfler. Je ne comprends pas ce qu'il se passe mais cela m'effraie. D'autant plus que la barrière entre le rêve et le réel disparaît petit à petit.
Le noir total. Le vide. Le néant.
J'ouvre les yeux et je suis toujours dans ma chambre au même emplacement mais cette fois-ci, cette dernière est plus sombre et je suis allongée sous ma couette. Les membres alignés jusqu'aux pieds, je me repose sur le côté gauche. Ma couette recouvre la partie basse de mon corps et monte jusqu'à mon bassin. Je ne suis pas rassurée.
Bizarrement, cette position fait écho avec l'ancienne et je suis tantôt allongée de cette manière, tantôt assise, face à mon ordinateur portable. Je discute avec ma soeur sur la plateforme de jeu. Etrangement, je l'entends également discuter dans le salon avec mon frère au rez-de-chaussée. Ils se questionnent à mon propos. Ils se demandent la raison pour laquelle je pousse des cris alors que je suis censée dormir. En effet, je me retrouve en position allongée, en train de crier. Ils m'appellent depuis le couloir, composé d'escaliers qui ramènent au palier où se situe ma chambre et celle de mon frère. Je ne leur réponds pas. Pourtant, je le veux mais je n'y parviens pas. Je suis paralysée. Je ne peux ni bouger, ni même sortir un son de ma bouche. Ces actions pourtant simples, me sont extrêmement difficiles à réaliser. Et je n'arrive plus à faire la différence entre le rêve et la réalité.
Je me sens impuissante. Fragile. Vulnérable.
J'entends ma soeur monter les escaliers. Elle ouvre la porte de ma chambre. Elle me voit dormir. A cet instant, je suis partagée entre l'envie de lui faire croire que je dors pour qu'elle ne se doute pas que je suis en même temps sur mon ordinateur portable et entre l'envie de lui demander de l'aide car je suis paralysée. Elle quitte la pièce. Je comprends que je fais une erreur. Elle doit revenir ! Cette dernière envie me prend et je commence à crier. En vain. Seules des onomatopées s'échappent de ma bouche. Chacune extirpée de mon larynx après chaque expiration difficile et lente de ma part.
- Hé... Hé...
Elle ne m'entend pas. Je me sens faible. Impuissante.
Je lui parle de nouveau sur la plateforme de jeu. Et, de la même façon, je les entends discuter au rez-de-chaussée à mon propos.
Elle remonte, me voir. Je dors. Elle s'approche de mon visage et me caresse près de l'aisselle. Cela me chatouille. Je souris mais je me rends compte, bien vite que je ne peux pas rire. Je comprends que je suis paralysée. Elle part de nouveau.
Je ne retourne pas sur mon ordinateur portable car je me rends compte que l'ensemble de mon être est paralysé. Je me concentre sur ma respiration. Et cette fois-ci, c'est bien réel !
Je les entends de nouveau.
Rebelote. Elle monte me voir pour la troisième fois. Elle s'approche de mon visage, lentement. Elle me caresse l’aisselle. Je réagis de la même façon que précédemment. Elle me caresse les paupières. Elle s'approche de ma bouche et me souffle de l'air à plusieurs reprises d'une manière délicate et raffinée. D'abord, elle le fait pour ne plus m'entendre ronfler. Je pense qu'il s'agit-là d'un conseil, donné par mon frère avant qu'elle ne monte. Ensuite, je comprends qu'elle le fait pour m'aider à respirer. Étrangement, l'air qu'elle m'insuffle représente de l'eau. Ce qui me permet de respirer. Enfin, je ressens qu'elle s'inquiète pour moi. Elle croit que je suis morte ou bien que je suis en train de mourir. Elle redescend.
Au moment où elle m'a soufflée dans la bouche, je savais qu'il ne s'agissait pas de ma soeur mais bel et bien du Diable en personne. Cette pensée me glace le sang. Assez pour me retrouver entre les deux mondes : celui du rêve et de la réalité.
J'entends des bruits de frottements sur les draps de mon lit près de la tête de lit. J'ai l'impression qu'il s'agit de l'esprit d'un enfant. J'ai peur. Je suis toujours paralysée et les larmes me montent aux yeux. Je ne peux rien faire. Cette distance entre lui et moi est si courte... Un contact et c'est le drame. Je le sais. Je le sens. Et lui aussi, le sais. C'est pour cette raison qu'il continue. Un sadique.
Je tente de bouger mes bras. En vain. Je me concentre mais mes mouvements ne peuvent se faire qu'au ralenti. Mes membres sont lourds. Je les déplace lentement sans pouvoir les décoler des draps. Je suis contrainte de les glisser. Je le fais à plusieurs reprises pour attirer l'attention de mon frère qui se trouve dans sa chambre mais j'ai l'impression qu'il dort profondément.
Les frottements se font entendre de nouveaux. Les larmes emplissent mes yeux. Je suis tellement effrayée. Puis, des ombres. Et, trois points blancs comme ceux qui apparaîssent lorsque que l'on se fait prendre en photographie avec le flash et que l'on commence à les apercevoir en clignant des yeux. Je comprends que cela est du à l'écran de mon ordinateur portable.
J'arrête de cligner des yeux car je comprends que c'est de cette façon que les ombres apparaîssent.
C'est à ce moment précis que je comprends que je suis en train de faire une paralysie du sommeil.
Je cligne des yeux de nouveaux pour confirmer ma pensée. Les ombres apparaîssent de nouveau comme il était prévu. Elles prennent forme de plus en plus.
J'arrête et je me calme.
J'entends le réveil de ma mère qui dort avec mon père à l'étage au dessus, dans le grenier, aménagé en chambre. Elle descend les escaliers qui donne sur la chambre de mon frère. Elle traverse sa chambre et passe devant la porte de la mienne. J'essaie de l'appeler. Je sais que je ne peux pas crier à cause de ma paralysie alors je parle tout en m'aidant de ma respiration. A chaque expiration, je sors un mot ou plutôt une syllabe :
- Ma... Man.
Elle s'arrête de descendre les escaliers du couloir. Je continue en espérant qu'elle m'entende :
- Ma... Man.
Elle dit alors à mon père qui se trouve encore dans le grenier et qui était en train de lui parler :
- Attends.
Elle s'approche de la porte de ma chambre. Je suis soulagée. Je continue :
- Ma... Man.
Elle ouvre la porte de ma chambre mais il fait sombre. Je ne la vois pas. Je sais qu'elle m'observe. Je poursuis :
- Aide... Moi...
Elle part en fermant la porte et là, je désespère. Je continue de plus belle :
- Ma... Man.
Elle revient. Je sens sa présence derrière la porte. Je me répète :
- Aide... Moi.
Elle ouvre de nouveau la porte de ma chambre. Une pensée me traverse l'esprit : si elle allume la lumière, cela me réveillera pour sûr ! Je dis alors :
- Lu... Mière.
Elle attend et m'observe comme une sadique. Je répète de nouveau :
- Lu... Mière.
Elle a la main posée sur l'interrupteur. Je regarde les ampoules de ma lampe, soulagée presque heureuse et pleine d'espoir. A ce moment, elle rit comme si c'était le Diable en personne et s'en va.
J'entends de nouveaux les frottements qui se rapprochent de plus en plus.
Je n'oublie pas que je suis en pleine paralysie du sommeil. J'ai envie de vivre cette expérience encore un peu car je sais que j'ai un pouvoir de maîtrise sur les ombres, les frottements et le reste mais je dois me réveiller. Pour cela, je dois être calme.
Je ramène lentement mes bras le long de mon corps. Je sers les poings tout en agrippant les draps de mon lit. Je sers les dents et là, je pense à Gre'. Je dois me réveiller pour tout lui expliquer car nous menons des expériences oniriques ensemble.
Cela fonctionne. Je me réveille.

Explication.

Ce qui a pu alimenter cette expérience, c'est le fait que j'avais envie de vivre une PS depuis longtemps car je n'en avais jamais eu l'occasion. De ce fait, j'en avais longtemps discuté avec mon ami, Gre' qui en a déjà vécue. De plus, j'ai également discuté avec une jeune fille dont le pseudo était 666 sur un réseau social. J'ai également eu un mal de crâne qui a duré deux heures avant la nuit de la PS. Je suis aussi allée regarder le film "Split" de Manoj Night Shyamalan (thriller psychologique) au cinéma avec mon frère.

Etant donné que j'ai depuis un moment maintenant, la faculté de contrôler mes rêves facilement (faire des rêves lucides), je me suis sentie capable de poursuivre ou non la PS volontairement après que j'ai su qu'il s'agissait bel et bien d'une PS mais j'ai décidé d'y mettre un terme car cela était pesant émotionnellement parlant pour une première expérience.

A savoir que dans mon rêve, les personnes auxquelles je tiens le plus : ma mère, ma soeur et mon frère, sont celles qui ne m'ont pas aidée. De plus, je suis athée mais j'ai une peur irrationnelle du paranormal étant donné que cela nourrit mon imaginaire. A noter que l'ensemble de mon rêve se passe dans une ambiance sombre alors que je suis achluophobe.
De plus, étant donné que Gre' est mon Guide de Lumière sur une plateforme de jeu, je savais que la solution de mon échappatoire était la lumière. A savoir : les interrupteur ou encore l'écran de mon portable sur lequel je pensais contacter Gre' au plus vite pour lui expliquer ce que je venais de vivre. Ce qui m'a aidée, c'est le fait d'avoir tourné ma tête vers mon aquarium, posé sur mon bureau après que ma mère ait quitté ma chambre. De ce fait, cela m'a fait penser à Gre' qui apprécie les Sciences Naturelles et donc j'ai directement tourné ma tête vers mon portable qui était posé sur mon lit à ma droite. Je l'ai attrapé en glissant mon bras vers ce dernier afin de le saisir.

Lorsque ma soeur s'est approchée de ma bouche dans mon rêve et qu'elle a cru que j'étais morte, j'ai respiré rapidement pour lui faire comprendre l'inverse et cela m'a fait penser au film "Interstellar" de Christopher Nolan au moment où le personnage, joué par Matthew McConaughey, se retrouve dans la cinquième dimension et essaie d'entrer en contact avec sa fille. De plus, concernant l'esprit de l'enfant, il faut savoir que dans la majorité de mes rêves, une personne blonde aux yeux bleus et blanche de peau, apparaît. J'avais donc l'impression que c'était elle.

Concernant mon corps, j'avais réellement l'impression que mes membres étaient lourds comme s'il y avait du ciment à l'intérieur. J'ai également ressenti des fourmillements. J'avais l'impression que des heures s'étaient écoulées lorsque je bougeais un membre mais je m'apercevais que je ne l'avais pas bougé d'un pouce. J'avais également l'impression de mourir à petit feu et de ne pas pouvoir respirer ou plutôt que j'étais considérée comme morte mais je ne blâmais pas les entités que je pouvais m'imaginer ou apercevoir. Je ne pouvais communiquer qu'avec ma respiration; mon expiration, surtout ! Je n'ai pas paniqué mais j'ai eu peur.

J'espère que mon expérience vous aura plu.

Je vous souhaite une excellente journée/soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gre-
Admin
Admin
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 24
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: PS - Démon.   Dim 18 Fév - 15:21

wow, en effet l'histoire de ton expérience m'a bien plu. C'est vraiment une des expériences oniriques qui me fait le plus peur... on ne peux pas bouger, crier ou parler, de plus il y'a parfois cette sensation d'étouffement, comme si une personne ou encore quelque chose... t'étrangle. Je me rend compte aussi que nos pensé peuvent influencé l'expérience, dans cette situation nous sommes souvent porté a pensé comme tu le dis, au diable ou d'autres créature, et quand c'est le cas... la moindre petite ombre prend la forme de ta pensé, c'est vraiment effrayant. Quoi qu'il en soit, je ne me sens pas capable de continuer une tel expérience volontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http-distortions.forumactif.com
Pluton_Nium
Admin
Admin
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 25
Localisation : Pluton.

MessageSujet: Re: PS - Démon.   Dim 18 Fév - 15:49

Et bien... J'avoue que pour moi, ce qui m'effraie le plus dans mes rêves, ce sont les ombres. Cependant, continuer l'expérience de la PS n'est pas un souci pour moi car à ce moment, je suis lucide donc... On a un semblant de réalisme quand même puis on garde les pieds sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleex.
[Nouveau rêveur]
[Nouveau rêveur]
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 15
Localisation : Morocco.

MessageSujet: Re: PS - Démon.   Dim 18 Fév - 17:17

Waw, très impressionnant !

J'ai pris du temps pour lire chacune de tes phrases car ce sujet m'intéresse vraiment, ça me fait peur en lisant ça.. Incapable de bouger ni crier, c'est angoissant !

En tout cas, ton topic était très-bien interprété ! C'était passionnant !  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluton_Nium
Admin
Admin
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 25
Localisation : Pluton.

MessageSujet: Re: PS - Démon.   Dim 18 Fév - 18:51

En fait, lorsqu'on analyse cette expérience au niveau biologique, elle en devient moins effrayante.
La raison pour laquelle tu ne peux ni bouger, ni crier c'est parce que tu t'es réveillé alors que tu es en pleine atonie musculaire. Cette dernière est un moyen de t'empêcher d'être mobile pendant ton sommeil. De ce fait, tu ne risques pas de tomber, de te blesser ou de blesser autrui.

Cependant, ce qui est effrayant, c'est que tu es... Damn ! Je viens d'y penser ! On devrait ajouter une section Somnambulisme ! Je disais donc... Tu es entre l'éveil et le rêve. Du coup, ton rêve se répercute dans ton environnement réel. Malheureusement, il s'agit souvent de cauchemars. D'où, l'apparition d'ombres, de formes effrayantes, etc.

Donc... Même si tu as peur, n'hésite pas à tenter l'expérience comme je l'ai faite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleex.
[Nouveau rêveur]
[Nouveau rêveur]
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 15
Localisation : Morocco.

MessageSujet: Re: PS - Démon.   Jeu 22 Fév - 14:04

Cette paralysie du sommeil est à cause de l'allongement sur le dos ? cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gre-
Admin
Admin
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 24
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: PS - Démon.   Jeu 22 Fév - 14:11

Bien, c'est souvent le cas je dirais, j'ai remarqué que quand je me couche sur le dos, j'ai souvent tendance à faire plus de cauchemars, et donc la paralysie du sommeil se déclenche à ce moment la. Mais il peut très bien survenir même quand tu es coucher sur le ventre. Par contre ce n'est pas juste le fait de se coucher sur le dos qui la déclenche, c'est surtout que la personne est entre l'éveil et le sommeil, car il y'a intrusion du sommeil paradoxal, voilà pourquoi ce phénomène survient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http-distortions.forumactif.com
Gre-
Admin
Admin
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 24
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: PS - Démon.   Jeu 22 Fév - 14:40

je rajouterais que la fatigue, le stresse, le manque de sommeil et le changement d'environnement ou de style sont aussi des facteurs déclencheur de la paralysie du sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http-distortions.forumactif.com
Aleex.
[Nouveau rêveur]
[Nouveau rêveur]
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 15
Localisation : Morocco.

MessageSujet: Re: PS - Démon.   Jeu 22 Fév - 16:29

D'accord, merci pour ta réponse! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PS - Démon.   

Revenir en haut Aller en bas
 
PS - Démon.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Distorsions de l'Esprit et du Cerveau. [DEC]. :: Expériences oniriques. :: PS (Paralysie du Sommeil).-
Sauter vers: